09 février 2008

La dextre bénissante de Besançon

Je viens de recevoir le Bulletin de la Société française de numismatique de décembre 2007, contenant un article de Jean-Claude Alcamo intitulé : La représentation de la vision de saint Etienne sur le monnayage de l'archevêché de Besançon (XIe siècle).
Pour mémoire : dans Poey d'Avant, ce monnayage est étudié ici et les planches sont .
J'ai mis ici les photos que je connaissais des monnaies bisontines.
denier de l'archevêque de Besançon
Je suis enchanté de l'activité scientifique de ce numismate que je ne connais malheureusement pas : il s'intéresse précisément au même domaine que moi, à savoir l'iconographie sur les monnaies médiévales.
Ainsi, je n'avais jamais cherché à comprendre pourquoi une dextre bénissante pouvait représenter le martyre de saint Etienne : je pensais simplement, comme dans d'autres cas, qu'il s'agissait d'un reliquaire et que de nombreux reliquaires sont anthropomorphes. En outre à Metz la scène de la lapidation est directement représentée.
Metz-ROBERT-Collection-458
J'ai donc appris par cet article qu'il ne s'agissait vraisemblablement pas du reliquaire lui-même, mais du doigt de Dieu représenté sur de nombreuses scènes de lapidation de saint Etienne (par exemple sur ce manuscrit du XIVe siècle).

En revanche j'ai le sentiment que nous n'avons pas tout à fait les mêmes méthodes, ou que je me bride peut-être trop lorsque j'essaie d'interpréter ce que je vois.
Il se trouve aussi que, ayant moins le temps de faire des recherches, je prends davantage celui de réfléchir à la méthodologie d'investigation sur ce domaine. En outre, comme je m'intéresse beaucoup aux bases de données, l'approche quantitative des études iconographiques.

D'abord, un article dans une revue "classique" est désormais bloquée par l'absence d'hypertexte. Si bien que l'auteur est obligé de donner des exemples (ici, sur des représentations de cette lapidation) qui paraissent erratiques, arbitraires, sans qu'on puisse se rendre compte si c'est représentatif ou non.
Désormais, avant toute étude iconographique, je lancerai une requête sur la base Culture.fr. Et j'en rendrai compte en termes de pourcentages dans la mesure du possible.
Ainsi, pour la lapidation de saint Etienne, la base recense 282 "objets", ce qui est un corpus déjà intéressant pour s'assurer par exemple que le doigt de Dieu est réellement souvent présent dans ces scènes, à partir de quelle époque, dans quelles régions, etc.
Je n'en retrouve aucune illustration sur Internet (comme quoi tout n'est pas sur Internet !) mais j'ai souvenir d'avoir vu d'une part dans le trésor de la cathédrale de Sens, et d'autre part dans celui de la cathédrale de Canterbury, des patènes portant une dextre bénissante, sur le même modèle qu'à Saint-Etienne.
J'ai déjà remarqué pour l'Agneau pascal de Saint-Gilles, mais aussi pour d'autres types (homme à cheval, ou tout simplement croix) le transfert assez facile d'un support à l'autre, pour peu que les deux soient de forme ronde.
Il me semble qu'on pourrait considérer la dextre bénissante comme une image qui s'applique "naturellement" (au Moyen Age) sur un support rond. Si ce n'était pas le cas, il faudrait trouver de nouvelles explications pour les autres dextres bénissantes sur les autres monnaies médiévales, y compris lorsque la légende ne porte pas sur saint Etienne.

Pour les ateliers ecclésiastiques, j'ai ainsi recensé 59 monnaies différentes (sur un corpus de 715) répartis sur 9 ateliers différents, tous du Nord, de l'Est ou du Sud-Est :
  • Arles
  • Besançon
  • Cambrai
  • Embrun
  • Meaux
  • Metz
  • Saint-Bertin de Saint-Omer
  • Strasbourg
  • Toul
  • Verdun
Il faut donc bien qu'il y ait une logique géographique.
En termes chronologiques, ce n'est pas inintéressant non plus. :


même si l'atelier de Metz occupe toute la place.

Enfin la question qui achève l'article me paraît risquée : "La question se pose, en particulier, de savoir quel est le message religieux dont cette représentation monétaire est porteuse ?"
Le risque pour moi est de confondre la portée de l'image "dans l'absolu", à savoir une main bénissante et ce qu'elle signifie pour l'oeil médiéval. Il faut faire alors appel à l'iconographe pur, qui aura étudié d'autres supports, ainsi que les sources écrites, et pourra donner des éléments de réponses -- et la portée d'une telle image sur une monnaie, qui rejoint une question beaucoup plus générale et non résolue :
quelle est la portée d'une image sur une monnaie ?
La voit-on réellement ?
L'analyse-t-on ?
En fait-on un objet de méditation ? de prière ?
Notre expériences d'hommes du XX(I)e siècle nous porte à croire que non : qui regarde les pièces de monnaies de nos jours (si l'on excepte le phénomène de curiosité dû, en France, à la circulation de pièces européennes) ? J'aurais tendance à dire : personne.
Mais évidemment cette réponse ne saurait s'appliquer sans réflexion aux hommes du Moyen Age.
Quoi qu'il en soit, tant qu'on aura pas répondu à cette question plus générale, il sera impossible de répondre à cette question appliquée à un type en particulier, au risque de répondre sur la question de l'image "dans l'absolu" en croyant avoir répondu à l'autre...
En m'excusant enfin de ces critiques, je terminerai encore sur une affirmation de l'auteur qui me semble presque grave :
"Le cycle de la passion n'est toutefois pas absent de l'image [sur les deniers bisontins]. Il transparaît à travers les trois points gravés dans l'extrémité de la manche. Ils représentent le triple secours que saint Etienne reçoit du Ciel entre le moment où il est amené à comparaître devant ses juges pour blasphème et celui de sa lapidation [...], trois points qui résument à eux seuls l'ensemble des chapitres des Actes des Apôtres consacrés à Etienne."
L'interprétation de trois points comme mentions de passages de l'écriture est pour moi une aberration a priori. A moins que l'on me produise un texte médiéval interprétant ces meubles comme tels, je refuse de l'adopter.
Peut-être suis-je trop frileux ?

Libellés : , , , ,

1 Commentaires:

Anonymous sacramon@yahoo.fr a dit...

Article très intéressant tout comme votre blog de façon générale...
J'ai fait une page qui décrit votre site, elle se trouve ici à cette adresse :
http://www.sacra-moneta.com/Sites-internet-consacres-aux-monnaies-medievales/Un-blog-interessant-numismatique-medievale.blogspot.com.html

08:22  

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Accueil

Mentions légales

MonnaieCe n'est pas un blog de collectionneur.
Je suis historien, un peu informaticien (j'adore les métadonnées !). D'où ce que vous pouvez lire ici.
Comme vous pouvez le constater, même si je le laisse en ligne, il n'est plus alimenté depuis longtemps.

Recherche sur le web numismate

Recherche dans les livres de numismatique de Google Book Search[...]

 

 

Généré par Blogger

Site Meter