05 novembre 2008

Google Books n'est pas (toujours pas) une bibliothèque...

... c'est une base de livres.
En ce en dépit de leur nouvelle page d'accueil (interface anglophone uniquement)
Un bibliothécaire expliquera qu'une bibliothèque, c'est la constitution raisonnée d'une collection de livres, en fonction de choix raisonnés.
Mais de toute façon, il est clair que Google ne vise pas à devenir ce genre de bibliothèque. Google vise clairement à proposer, dans un terme plus ou moins proche, l'intégralité des livres existants à travers Google Books.
Toutefois il y a une autre approche pour définir une bibliothèque : c'est la possibilité d'y trouver des livres en parcourant les rayons.
J'ai cru un moment que Google s'y était intéressé en proposant le Literacy Project, c'est à dire une entrée thématique (la littérature) dans les collections numérisées par Google.
Et en voyant la colonne de gauche de cette nouvelle page d'accueil, j'ai cru revoir mon rêve : une liste de thèmes, donc une possibilité de connaître enfin tout ce que Google avait pu numériser, par exemple, pour l'histoire de l'Occident médiéval.
Hélas ! Seuls 8 catégories sont proposées : Philosophy, Economics, Political science, Linguistics, Mathematics, Physics, Chemistry, Biology.
Les sciences humaines n'y sont pas.
Et d'ailleurs, comme pour le projet Literacy, ce ne sont pas des catégories : c'est une simple recherche sur un champ
"Sujet".
Cliquer sur un la "catégorie" "Philosophy" revient à lancer une recherche Sujet = Philosophy.
Nous y trouvons donc (au 5 novembre 2008) 1575 ouvrages.
Mais il s'agit tellement peu d'une catégorie, que si je remplace "Philosophy" par "Philosophie", je ne trouve plus que 56 livres.
Et au sein de cette rubrique, je ne peux aller plus loin dans la précision.

Donc, à quoi ça sert ?
Personnellement, je dirais : à rien. Strictement.
Ca ne donne même pas une idée du nombre d'ouvrages numérisés par Google pour tel "sujet" (mais "Sciences sociales" ne peut pas être considéré comme un "sujet"), puisque la liste obtenue est tributaire de l'indexation qui n'est pas plurilingue.

En revanche, ça sert à rêver à ce que Google pourrait un jour proposer.
Google a en effet des accords avec WorldCat, avec le Sudoc. Pourquoi ne pas récupérer leur indexation, et surtout leur cotation Dewey ?
Cela permettrait de naviguer dans les collections Google sur ce modèle-là, inventé par l'OCLC.
La classification obtenue serait alors combinable avec une recherche par sujet, et ça deviendrait enfin intéressant.
Donc rêvons...

Libellés : , ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Accueil

Mentions légales

MonnaieCe n'est pas un blog de collectionneur.
Je suis historien, un peu informaticien (j'adore les métadonnées !). D'où ce que vous pouvez lire ici.
Comme vous pouvez le constater, même si je le laisse en ligne, il n'est plus alimenté depuis longtemps.

Recherche sur le web numismate

Recherche dans les livres de numismatique de Google Book Search[...]

 

 

Généré par Blogger

Site Meter