26 novembre 2006

Une "introduction à la numismatique ancienne" : résultat mitigé

Découvert grâce à Wikio, moteur d'actualités, sur lequel j'ai récupéré le fil RSS de la recherche "numismatique" : les deux premières parties d'une introduction à la numismatique ancienne sur Citadelle, site consacré à l'histoire médiévale. La seconde partie, "Dénomination des monnaies", m'a paru très intéressante. En effet la pratique et l'habitude fait souvent oublier aux numismates qu'ils se servent souvent pour désigner leurs monnaies de termes souvent postérieurs à 1800, recréés par les premiers collectionneurs ou historiens intéressés par cette source.
L'article fait notamment appel à l'ouvrage d'Adrien Blanchet (dont je rappelle qu'il est désormais en ligne, sur Gallica), et je déplore d'ailleurs une utilisation des notes de bas de page qui n'exploite pas les possibilités de la mise en ligne : il faut faire glisser l'ascenseur vertical pour aller voir la référence, au lieu d'un lien hypertexte vers ce bas de page (et d'un autre lien dans la note, pour remonter), ou mieux encore, une info-bulle quand on passe la souris sur le numéro de note.
Mais là n'est pas la question.
La description des exemples donnés n'est pas très scientifique (description des types, puis description des légendes, avec transcription en français), mais comme la page ne s'adresse pas à des scientifiques, cela n'est pas gênant.
L'article a pour objectif d'éclairer des historiens (débutants ?) dépouillant des archives, et tombant sur des noms de monnaies. Je regrette d'ailleurs qu'il n'y ait pas un index, ou un sommaire, en début de page, donnant une liste rapide des monnaies décrites : ce procédé facilite grandement la navigation en donnant une "photographie" synthétique rapide. Par ailleurs, si la localisation des monnaies est systématiquement donnée (il me semble), la datation chronologique ne l'est pas autant.
Certaines monnaies sont illustrées (photos Bibliothèque nationale de France). Pour les autres, un lien vers une monnaie sur CoinArchive.com aurait sans doute été utile.
Pour certaines monnaies, on donne curieusement une estimation en francs, non pas de la valeur marchande actuelle, mais du pouvoir d'achat représenté à l'époque par la pièce. Ce procédé, davantage prisé à l'époque de Marc Bloch que chez les historiens contemporains, me paraît assez risqué : d'abord, nous sommes passés à l'euro ; ensuite, le pouvoir d'achat du franc, au temps de son existence, a lui-même considérablement varié. Si l'on tient à donner une notion de cette capacité d'achat, il me paraît plus prudent d'expliquer ce que cela permettait d'acheter (en fruits, en animaux, etc.). Même si, évidemment, les valeurs respectives des denrées et biens mobiliers ont elles-mêmes considérablement variées entre elles depuis cinq siècles...
Je note aussi, et je ne vois pas de raison à cela, que toutes les références bibliographiques données en bas de page sont antérieures à 1900. Or, justement sur la question de la dénomination des monnaies, la recherche a beaucoup progressé, et qu'il existe désormais plusieurs dictionnaires numismatiques plus à jour, ainsi que l'excellent Numismatique médiévale de Françoise Dumas et Marc Bompaire.
Bref, c'est une première bonne approche de cette question, mais je trouve dommage de sous-exploiter ainsi les possibilités d'internet, avec si peu de liens (par exemple d'une monnaie à l'autre : il est clair que les drielander et les vierlander vont ensemble, même si l'ordre alphabétique les sépare).
La question que cet article me pose, c'est : une telle page, dont le contenu reste intéressant, est-elle encore pertinente à l'heure actuelle ? A titre de comparaison, la Wikipédia permet de ranger tout article dans une ou plusieurs catégories. Le sequin, par exemple, listé dans cette page, est rangé sur la Wikipédia dans la catégorie "Monnaies médiévales", qui comprend 22 articles.
Pour une meilleure diffusion de l'information scientifique, ne vaudrait-il pas mieux enrichir ce genre de pages obtenues automatiquement, que l'article cité ici, statique mais qui relève 67 dénominations ?
L'article est rédigé au sein d'une revue en ligne, et il ne s'agit pas de remettre en question la légitimité de revues en ligne au profit des bases de données. Mais les pages web sont-elles faites pour éditer des listes, quand celles-ci peuvent être obtenues autrement ? La première partie de cette Introduction à la numismatique ancienne est un article plus linéaire, explicatif, méthodique, a (à mon sens) beaucoup plus d'utilité que la seconde.

Libellés : ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Accueil

Mentions légales

MonnaieCe n'est pas un blog de collectionneur.
Je suis historien, un peu informaticien (j'adore les métadonnées !). D'où ce que vous pouvez lire ici.
Comme vous pouvez le constater, même si je le laisse en ligne, il n'est plus alimenté depuis longtemps.

Recherche sur le web numismate

Recherche dans les livres de numismatique de Google Book Search[...]

 

 

Généré par Blogger

Site Meter