24 novembre 2006

Google Book Search et numismatique

J'ai appris incidemment que Google Book Search avait rénové son interface. Je suis donc allé voir le résultat. Et il me semble que les évolutions du moteur tendent à le faire de plus en plus ressembler à une bibliothèque numérique.
Sommairement, les reproches des professionnels de la documentation concernant Google Book Search, étaient motivés par (outre la jalousie) le fait que c'était "une base de livres", mais non une bibliothèque, en ce sens qu'une bibliothèque numérique doit aussi proposer d'autres modes de navigation dans les collections que le seul moteur de recherche.
En bibliothèque (papier), il existe le catalogue, bien sûr, mais les études diverses montrent généralement que moins de 10 % des lecteurs s'en servent, voire connaissent leur existence. Et même ceux qui l'utilisent aiment aussi parcourir les rayons, à la recherche d'une idée fortuite et lumineuse.
Google avait déjà amorcé son évolution avec Google Literacy, porte d'entrée dans Google Book Search, orientée littérature.
Les fonctions de recherche (simple et avancée) n'ont semble-t-il pas été modifiée.
Les fonctions de consultation d'un document ont été enrichies :
  • Zoom : cliquez sur les boutons zoom in et zoom out pour adapter la taille du texte à votre vue, ou pour agrandir une image présente sur une page.
  • Lecture continue : arrivé à la fin d'une page, vous étiez obligés de cliquer sur le bouton "suivant" pour afficher la page suivante. Désormais les autres pages se chargent dynamiquement, vous n'avez plus qu'à utiliser l'ascenseur (ou barre de défilement) ou vous déplacer dans la page de la même manière que vous le faites sur Google Maps (cliquer-déplacer).
  • Mode double-page : un clic sur le bouton two page button suffit pour lire le livre... comme un vrai livre.
  • Plein écran : cliquez sur le bouton fullscreen button et le livre occupera une plus grande partie de l'écran. Très pratique pour la lecture !
  • Citations et références : découvrez quels livres font référence à un livre en particulier, et tous les livres qui abordent le même thème.
  • Publicité : et oui, la pub.. celle-ci est affichée dans un léger bandeau en bas de la page.
Si je cherche par exemple les livres d'Engel et Serrure (je pense surtout évidemment au Traité de numismatique du Moyen Age, non encore accessible sur Gallica), les premiers résultats sont les 3 tomes du Traité (en aperçu limité, d'ailleurs, ce qui me rend bien malheureux). Si je clique sur le premier (je note au passage que la page ne s'affiche pas avec Firefox -- un bug passager, j'espère), j'obtiens sans difficulté la page de titre et le sommaire. Je note au passage que l'ouvrage (papier) ne propose pas d'index, si bien que Google Book Search, qui me propose une recherche dans le texte, peut me servir d'index sur l'ouvrage (pour localiser l'usage d'une légende, etc. L'index global se trouve dans le tome 3).
La navigation dans les pages est facilitée par la colonne latérale droite permanente.

Ce qui m'intéresse ici, ce sont les fonctions de navigation dans la collection (si l'on considère qu'il y a une collection, notion qui, chez les "pros", nécessite une politique documentaire consciente). En effet en cliquant sur "A propos de ce livre", j'obtiens une description de l'ouvrage, qui contient comme avant des liens vers "Acheter ce livre", "Recherche de bibliothèques", "Rechercher dans ce livre" et les pages accessibles sans problème.
Surtout, on trouve bien en évidence une liste de mots-clés, une indexation du document.


Pour Engel et Serrure, voici cette liste :
monnaies, fig fig, monétaire, moyen âge, triens, deux lignes, monogramme, aujourd hui, deniers, légende circulaire, monnayage, première partie, revers, lignes séparées, numismatique.

Et ça, il me semble, ce n'était pas dans la version précédente. On voit dans par exemple dans cette liste le terme "aujourd'hui" (?). La liste est clairement automatisée, et part du contenu du document. D'ailleurs, si on clique sur l'un des mots -- contrairement à ce qui se passe pour un catalogue de bibliothèque -- on n'obtient pas d'autres ouvrages, mais des pages dans ce document. L'algorithme produisant cette liste fait donc ressortir les termes les plus employés.
En tant que tel, c'est donc un outil de consultation et non de navigation.
Mais je suppose qu'à terme, on peut s'attendre à ce que les ouvrages possédant les mêmes "mots et expressions clés" soient reliés entre eux d'une manière ou d'une autre. Alors on se rapprochera progressivement du concept de bibliothèque, d'une manière de ranger les livres cote à cote, non pas à la manière des bibliothécaires sur une étagère, mais comme un système de tagging.
Par ailleurs, pour accéder à une page à l'intérieur du document, j'ai été obligé de m'authentifier avec mon compte Gmail. Donc Google va sans doute garder trace de mes consultations. Et on obtiendra ainsi le service de suggestion "Ceux qui ont consulté ce document ont aussi consulté...".

Libellés : , ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Accueil

Mentions légales

MonnaieCe n'est pas un blog de collectionneur.
Je suis historien, un peu informaticien (j'adore les métadonnées !). D'où ce que vous pouvez lire ici.
Comme vous pouvez le constater, même si je le laisse en ligne, il n'est plus alimenté depuis longtemps.

Recherche sur le web numismate

Recherche dans les livres de numismatique de Google Book Search[...]

 

 

Généré par Blogger

Site Meter