04 mai 2007

Quelques infos

Ainsi que m'en avait aimablement prévenu un commentaire, l'arrivée de mon enfant a ralenti l'activité de ce blog. Cela ne veut pas dire que je ne fais plus rien, mais que j'ai beaucoup moins de temps pour commenter ce que je fais.
Pour ceux que ça intéresse, je prépare pour être diffusés sur le portail de ma bibliothèque :
  1. un dossier sur Zotero (plus structuré que les billets épars de ce blog).
  2. une actualité régulière (j'envisage comme périodicité : toutes les deux semaines) sur un outil (ou un type d'outils) web 2 utile à la recherche (moteurs de recherche web 2, outils bibliographiques en ligne, etc.).
Le dossier sera aussi mentionné dans les actualités, si bien que vous pouvez vous abonner au fil RSS des actus si ça vous tente.

Parallèlement, si c'est validé (le marché est encore en cours), cette même bibliothèque pourrait bien utiliser Pleade comme outil de gestion d'une bibliothèque numérique. Une utilisation un peu dévoyée de Pleade, donc, comme ce que j'en fais moi-même, et qui apporte nombre d'insatisfactions mais également des découvertes. Et cela me permet de mieux connaître le logiciel. Donc d'en faire meilleur usage pour mes monnaies.
A ce jour, je n'ai converti en EAD qu'un seul inventaire, celui des monnaies de Malte, qui était en Word stylé.
Il faut que j'effectue à présent, pour enrichir ma base, la conversion d'un tableau Excel en EAD. Ce sera beaucoup plus simple, car la structure d'un tableau est par définition beaucoup plus clair qu'un fichier texte.
La grosse difficulté, c'est qu'un tableau Excel s'apparente beaucoup plus à une base de données relationnelle : pour chaque entrée l'information est répétée (pour chaque monnaie, on indique le nom de l'émetteur, le lieu de frappe, etc.) alors qu'en EAD l'information commune à un ensemble d'éléments n'est dit qu'une fois, en tête.
J'opérerai donc en deux fois :
  1. avec l'outil "Publipostage" de Word, je récupère l'information dans les cellules du tableau, que j'encadre de balises XML :
    <monnaie>
    <emetteur>Evêque de Cambrai</emetteur>
    <ref>IX.9.12</ref>
    <nom>Denier</nom>
    <description>
    <avers><
    <champ>Description du champ<champ>
    <legende>Contenu de la légende<legende>
    </avers>
    <revers>
    <champ>Description du champ<champ>
    <legende>Contenu de la légende<legende>
    </revers>
    </description>
    </monnaie>
    <monnaie>
    <emetteur>Evêque de Cambrai</emetteur>
    <ref>IX.9.13</ref>
    <nom>Gros</nom>
    <description>
    <avers><
    <champ>Description du champ<champ>
    <legende>Contenu de la légende<legende>
    </avers>
    <revers><
    <champ>Description du champ<champ>
    <legende>Contenu de la légende<legende>
    </revers>
    </description>
    </monnaie>

  2. j'utilise une feuille XSLT qui convertit cette information en EAD, en mettant en commun , au niveau supérieur, les éléments à ne pas répéter :
  3. <c>
    <unittitle>Evêque de Cambrai</unittitle>
    <unitid>IX.9</unitid>
    <c level="item">
    <unittitle>Denier</unittitle>
    <unitid>IX.9.12</unitid>
    <c level="otherlevel" otherlevel="avers">
    <scopecontent>
    <p>Description du champ</p>
    <p>Légende</p>
    </scopecontent>
    </c>
    <c level="otherlevel" otherlevel="revers">
    <scopecontent>
    <p>Description du champ</p>
    <p>Légende</p>
    </scopecontent>
    </c>
    </c>
    <c level="item">
    <unittitle>Gros</unittitle>
    <unitid>IX.9.13</unitid>
    etc.
    </c>
    </c>
Il y a bien évidemment d'autres informations dans mes monnaies : références bibliographiques, mots de description (sur la présence de certains types), métal, etc. Ceci n'est qu'un exemple rapide. Il est toujours très pénible d'encoder directement du XML : on perd un temps fou à saisir les balises, et c'est bien pourquoi je dis qu'il faut laisser à la machine le soin de les générer.

A terme, j'ai également l'intention de proposer dans ma base de données, pour chaque notice un export "bibliographique" : je suis sûr qu'en adaptant (très librement et arbitrairement) certains standards bibliographiques, on peut faire rentrer des monnaies dedans, et donc utiliser les outils qui vont avec.

Libellés : , , , ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens vers ce billet:

Créer un lien

<< Accueil

Mentions légales

MonnaieCe n'est pas un blog de collectionneur.
Je suis historien, un peu informaticien (j'adore les métadonnées !). D'où ce que vous pouvez lire ici.
Comme vous pouvez le constater, même si je le laisse en ligne, il n'est plus alimenté depuis longtemps.

Recherche sur le web numismate

Recherche dans les livres de numismatique de Google Book Search[...]

 

 

Généré par Blogger

Site Meter